Publication du rapport de mesure sur le bruit des véhicules deux roues motorisés en Vallée de Chevreuse

4/01/2019

Bruitparif a réalisé une campagne de mesure en Vallée de Chevreuse le long de la RD91, aussi appelée « route des 17 tournants », début juillet 2018, afin d’objectiver les nuisances sonores dont se plaignent les riverains du fait des nombreux motocyclistes qui empruntent cette route les jours de week-end et les jours fériés à la belle saison.

6 secteurs exposés au bruit de la RD91 et situés sur les communes de Voisins-le-Bretonneux, Saint-Lambert-des-Bois, Saint-Forget, Dampierre et Senlisse ont ainsi été sélectionnés, en concertation avec les élus locaux, afin de faire l’objet de mesures en continu du niveau sonore tout au long de la journée du dimanche 8 juillet 2018.

Les résultats obtenus confirment le ressenti des riverains avec un nombre de pics de bruit associés aux passages de deux-roues motorisés qui varie entre 210 (site de Saint-Lambert-des-Bois) et 520 (site de Dampierre) au cours du dimanche 8 juillet 2018 selon les secteurs, la partie Sud de l’axe entre Saint-Forget et Cernay étant la plus empruntée par les motocyclistes, en raison des nombreux virages présents. A certaines heures du dimanche documenté, ce sont jusqu’à 87 pics de bruit par heure qui ont été relevés sur le site de Saint-Forget, soit près d’un pic toutes les 40 secondes !

Distribution des pics de bruit liés aux véhicules deux-roues motorisés identifiés sur chacun des sites d’observation, par plages de niveau sonore maximal atteint sur 1 seconde (LAmax,1s) à leur passage – Sous le nom des sites figurent la mention NR ou R (selon si le site de mesure peut être considéré comme représentatif de l’exposition potentielle des plus proches riverains – R dans ce cas - ou non - NR) ainsi que la distance du site d’observation à la voie en mètres

Les intensités sonores des passages identifiés dépendent bien entendu de la localisation des sites d’observation, certaines stations de mesure ayant été implantées à proximité immédiate de l’axe (à 2-3 mètres de la bordure de la voie) et d’autres davantage en retrait dans des jardins de riverains (à 20-25 mètres de la voie). En situation de proximité directe à la voie, les pics de bruit peuvent atteindre, sur leur seconde la plus bruyante, 93 dB(A) (site de Senlisse) à 97 dB(A) (site de Dampierre) ; la moitié des pics identifiés dépassent la valeur de 75 dB(A) et 17% dépassent même celle de 80 dB(A) ! Lorsqu’on est un peu plus loin de la route, les niveaux diminuent mais la moitié des pics de bruit perçus dépassent toutefois 65 dB(A) et près de 10% dépassent même encore 75 dB(A), la valeur la plus forte observée atteignant 92 dB(A) (site de Saint-Lambert-des-Bois).

D’autres paramètres influencent également le niveau de bruit émis au passage des deux-roues motorisés, notamment leur vitesse. Ainsi, il est possible de constater que les niveaux observés sur le site de Saint-Lambert au niveau d’une ligne droite où la vitesse est limitée à 70 km/h sont proportionnellement plus élevés que ceux observés sur le site de Saint-Forget (vitesse limitée à 50 km/h avec virages) pour une distance des points d’observation à la voie pourtant assez semblable (20 et 25 mètres respectivement).

En raison du bruit de fond par ailleurs très faible dans cette zone préservée des Yvelines, les passages de deux-roues motorisés génèrent des variations de bruit (émergences) qui dépassent dans 70% des cas les 30 décibels, voire même 40 décibels dans 10% des cas.

Au final, sur la partie diurne de la journée du dimanche 8 juillet (entre 6 et 22h), les passages des deux-roues motorisés ont représenté de 25% à 72% du bruit ambiant. Pour les sites les plus au Sud, entre Saint-Forget et Cernay, il s’agit de loin de la source de bruit dominante, avec des contributions observées de 61% (site de Senlisse) à 72% (site de Saint-Forget), le reste étant le fait principalement de la circulation des voitures. Pour les deux autres sites situés plus au Nord, à Voisins-le-Bretonneux et Saint-Lambert-des-Bois, les deux-roues motorisés ont une contribution moindre que le reste de la circulation et n’y représentent respectivement que 33% et 25% de l’énergie sonore cumulée.

Malgré les très nombreux pics de bruit générés par la circulation des motocyclistes, les niveaux de bruit ambiant observés sur les trois sites documentés en situation riverains (indicateur Lden compris entre 55 et 65 dB(A)) n’excèdent pas, au cours de la journée du dimanche 8 juillet 2018, la valeur limite réglementaire pour le bruit routier (Lden 68 dB(A)), bien qu’ils soient toutefois au-dessus de la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé fixée à 53 dB(A).

Pour en savoir plus :

Accéder au rapport complet de mesure ainsi qu’à la note de synthèse.

Voir les autres contenus de la section Actualités Bruitparif.