Publication du diagnostic Bruit de la Métropole du Grand Paris

4/07/2018

Publication du diagnostic Bruit de la Métropole du Grand Paris

Au-delà des cartes stratégiques de bruit (publiées sous http://carto.bruitparif.fr/zone/MGP), Bruitparif a élaboré à l’attention de la Métropole du Grand Paris (MPG) un diagnostic acoustique fin couvrant l’ensemble de son territoire. Celui-ci a été examiné et adopté lors du Conseil métropolitain du 28 juin 2018.

Huit mois de vie en bonne santé perdus

En s’appuyant sur les références retenues par l’Organisation mondiale de la santé, cette étude dédiée modélise les impacts sanitaires du bruit des transports par maille de 500 mètres de côté et permet notamment de calculer le nombre d’années de vie en bonne santé perdues par zone géographique pour les bruits des transports routier, ferroviaire et aérien, ainsi que de leur cumul. Il en ressort en particulier qu’en moyenne, un habitant de la MGP perd au cours de son existence huit mois de vie en bonne santé en raison des effets du bruit. Les différences territoriales au sein de la métropole apparaissent en outre considérables, puisque ce chiffre peut atteindre 19 mois dans les communes les plus exposées.

Afin de contribuer à la préparation des décisions politiques, et en particulier à l’élaboration du Plan métropolitain de prévention du bruit de l’environnement, ce diagnostic présente une série de cartes thématiques, ainsi qu’une sélection des 250 zones aux plus forts enjeux. Celles-ci se concentrent pour une bonne part autour des grandes infrastructures routières (boulevard périphérique, A4, A6, A1, A3, A13, RN13, RN6, RD910, RD907…) et le long de certains sillons ferroviaires, mais aussi au sein des secteurs survolés du nord du T6 (Plaine Commune) et du sud-est du T12 (Grand Orly Seine-Bièvre), où les nuisances aéroportuaires se cumulent souvent avec les problèmes posés par la route ou le rail.

Cette étude élaborée grâce à une méthode conçue spécifiquement intéressera aussi tous les citoyens de la MGP qui souhaitent en savoir plus sur les conséquences locales du bruit des transports et sur la répartition des sources de bruit par territoire.

Synthèse des enjeux sanitaires du bruit dans la Métropole du Grand Paris, par maille de 500 mètres de côté. Pour chaque maille, la surface du disque coloré est proportionnelle aux impacts sanitaires. La part des impacts due à la route apparaît en rouge, celle liée au rail en vert et celle liée au trafic aérien en bleu. Les 250 mailles présentant les plus forts enjeux sont de plus entourées d’un carré.

Documents
Voir les autres contenus de la section Actualités Bruitparif.