Documentation du bruit des sirènes des véhicules prioritaires

15/12/2021

Une première analyse réalisée boulevard Berthier dans le 17ème arrondissement

Selon l’étude Crédoc/Bruitparif publiée en 2017 et son exploitation territoriale, le bruit des sirènes représente une problématique importante puisque 6% des Franciliens, et même 12% des parisiens, considèrent les avertisseurs sonores (klaxons, sirènes, alarmes) comme la première source des nuisances sonores qu’ils subissent lorsqu’ils sont chez eux. Ils sont même 18% en Île-de-France et 29% à Paris, à déclarer que les avertisseurs sonores sont les bruits liés aux transports qui les gênent le plus.

Afin de disposer de premières données d’objectivation de la contribution des sirènes au bruit ambiant, Bruitparif a réalisé une mesure de bruit pendant un mois le long du boulevard Berthier entre les portes de Clichy et d’Asnières dans le 17ème arrondissement, un secteur proche du Tribunal Judiciaire de Paris.

En moyenne sur 24 heures, une douzaine d’événements de type « sirène » a pu être dénombrée sur ce site. Les sirènes sont majoritairement utilisées les jours ouvrables, en période diurne. Certains jours, leur nombre quotidien peut dépasser une vingtaine d’événements. Elles contribuent en moyenne à 9% du bruit ambiant global qui a été mesuré sur la période d’instrumentation, cette contribution pouvant atteindre 20% certains jours.

Les méthodologies d’identification et de caractérisation des pics de bruit de type sirène qui ont été développées par Bruitparif dans le cadre de cette étude pourront être déployées à l’avenir sur d’autres sites de mesure afin de caractériser à plus grande échelle la part liée aux sirènes dans les niveaux de bruit observés en zone urbaine dense.

pour consulter les résultats, Télécharger lE RAPPORT DE MESURE ci-dessous

DOCUMENTS
Voir les autres contenus de la section Actualités Bruitparif.