Bilan de la journée sans voiture dans Paris

16/09/2018

Les résultats en matière d’environnement sonore

Bilan définitif

Les stations de mesure de Bruitparif déployées à proximité d'axes routiers ou de grandes places dans Paris ont permis de suivre heure par heure l'impact sur l'environnement sonore de cette quatrième édition de l'opération « Journée sans voiture » qui s'est déroulée dimanche 16 septembre 2018 dans Paris, entre 11 et 18 heures. Les résultats étaient disponibles en direct sur http://rumeur.bruitparif.fr/jsv2018

Le périmètre de restriction à la circulation concernait tout Paris intra-muros, à l’exception du boulevard périphérique. Dans la zone centre « Cœur de Paris » (1er, 2nd, 3ème et 4ème arrondissements), des restrictions complémentaires s’appliquaient avec une interdiction de circuler également faite aux VTC et motos taxis et une limitation de vitesse abaissée à 20 km/h contre 30 km/h ailleurs dans Paris. Enfin, l’avenue des Champs-Elysées était totalement piétonnisée.

La diminution moyenne globale de bruit qui a été constatée entre 11 et 18 heures au sein du périmètre de circulation restreinte s’établit à 2,5 dB(A).

Avenue des Champs-Elysées : zone 100% piétonne

La piétonisation de l’avenue des Champs-Elysées s’est accompagnée d’une baisse de 4,3 dB(A) du niveau sonore global en moyenne sur la période 11-18h par rapport au dimanche précédent. Cette amélioration de l’environnement sonore a été plus marquée que lors de l’édition précédente (-2,7 dB(A)).

Comparaison entre le dimanche 9 septembre 2018 (circulation habituelle) et le dimanche 16 septembre 2018 (Journée sans voiture) - Résultats globaux en dB(A) sur la période 11-18h pour la station située avenue des Champs-Elysées

Zone « Cœur de Paris »

La baisse globale de bruit observée sur les six stations de Bruitparif situées au sein de la zone « Cœur de Paris » (rue de Rivoli, boulevard de Sébastopol, quais hauts rive droite, Place de la Bastille) a été de 3 dB(A), ce qui correspond à des émissions sonores divisées par deux. L’amélioration la plus significative a été relevée quai des Célestins (-5,2 dB(A)), alors que la variation n’a été que de -0,5 dB(A) sur la Place de la Bastille.

Comparaison entre le dimanche 9 septembre 2018 (circulation habituelle) et le dimanche 16 septembre 2018 (Journée sans voiture) - Résultats globaux en dB(A) sur la période 11-18h pour les stations Bruitparif situées dans le « Cœur de Paris »

Autres secteurs du périmètre principal de circulation restreinte

Sur les six stations de Bruitparif localisées au sein du périmètre de circulation restreinte mais en-dehors de la zone centrale (Quai Anatole France, Place Saint-Michel, Place de la Bataille Stalingrad, rue Frémicourt, rue Lecourbe, rue de Courcelles), les évolutions relevées vont de -4,4 dB(A) au niveau de la place Stalingrad à +1,8 dB(A) sur la Place Saint-Michel. En moyenne, la diminution de bruit constatée au sein de ce périmètre est de 2,1 dB(A), soit une amélioration un peu moins marquée que dans la zone « Cœur de Paris » mais qui reste significative.

Comparaison entre le dimanche 9 septembre 2018 (avec circulation) et le dimanche 16 septembre 2018 (Journée sans voiture) - Résultats globaux en dB(A) sur la période 11-18h pour les stations Bruitparif situées dans la « zone centrale »

Boulevard périphérique, hors périmètre de circulation restreinte

Sur le boulevard périphérique qui était resté ouvert à la circulation, les stations de Bruitparif situées Porte d’Auteuil, Porte de Vincennes et entre la Porte de Bagnolet et la Porte des Lilas ont plutôt observé également une baisse des niveaux sonores (-1,1 dB(A) en moyenne), contrairement aux éditions précédentes. Il ne semble donc pas y avoir eu cette année d’effet report marqué de circulation sur cet axe.

Cette quatrième édition de la « Journée sans voiture » a permis d’apaiser globalement l’environnement sonore (-2,5 dB(A) en moyenne) au sein de la capitale. Les améliorations les plus prononcées ont été observées sur l’avenue des Champs-Elysées totalement piétonnisée (-4,3 dB(A)) et au sein de la zone centrale (-3 dB(A) en moyenne) où les restrictions de circulation avaient été élargies aux VTC et motos taxis et la vitesse limite abaissée à 20 km/h. Dans ce secteur, les émissions sonores ont été divisées par deux. On notera toutefois que des animations récréatives ont pu générer à certaines heures et à certains endroits, par exemple Place de la Bastille ou Place Saint Michel, des niveaux sonores suffisamment importants pour venir contrebalancer temporairement et localement la diminution observée des bruits de circulation.

Voir les autres contenus de la section Actualités Bruitparif.