Pratiques d'écoute des jeunes Franciliens, un bilan 2015-2018

11/09/2018

Les jeunes sont très exposés aux risques auditifs, en particulier en raison de leurs pratiques d’écoute de la musique à partir de supports mobiles.

Bruitparif vient de dresser le bilan des données recueillies de 2015 à 2018 lors des sessions de sensibilisation menées dans des collèges et lycées grâce à la mallette pédagogique « Kiwi ? », conçue par ses soins. Au-delà des contenus de sensibilisation qu’elle apporte aux jeunes, cette mallette permet de faire passer des tests réels de niveaux d’écoute, ce qui a permis de constituer une base de données anonyme à partir des résultats et des réponses des près de 6000 élèves sensibilisés depuis 2015.

Casque ou écouteurs pour 89 % des élèves

Principaux résultats ; 89 % des élèves utilisent casque ou écouteurs pour écouter de la musique, essentiellement à partir de leurs smartphones, et plus de 44 % de ceux qui le font utilisent ce type d’appareils presque tout le temps dans les transports. En moyenne, la durée d’écoute est de l’ordre de quatre heures par jour, bien qu’elle soit très variable, selon les utilisateurs.

Toujours en moyenne, le niveau d’écoute est de 79,8 dB(A) en environnement calme et de 82,5 dB(A) en environnement bruyant. 36 % des élèves sont exposés à des doses de bruit cumulées qui dépassent les limites retenues par la réglementation sur le bruit au travail, ceux qui écoutent de la musique longtemps étant aussi ceux qui l’écoutent aux plus forts volumes. Enfin, seuls 8 % des élèves utilisent des protections auditives au concert ou en festival, et 53 % ont déjà souffert d’acouphènes, dont 4 % de façon permanente.

Pour aller plus loin :

https://www.bruitparif.fr/mallette-kiwi-presentation

Documents
Voir les autres contenus de la section Actualités Bruitparif.