Lors de vos déplacements

Contrôlez la pression de vos pneus !

Démarrez calmement et adoptez une conduite souple !

Les accélérations brusques et les freinages « sportifs » entraînent un sérieux surcroît de bruit et augmentent les émissions polluantes et la consommation…

En ville, aux abords d’habitations ou à proximité d’établissements scolaires ou de santé, réduisez votre vitesse !

Diminuer votre vitesse de 50 à 30 km/h permet un gain de 3 dB(A), soit l’équivalent d’une diminution du trafic de 50%…

Evitez de faire hurler votre autoradio et fermez les fenêtres de votre voiture pour écouter de la musique !

Ecouter la musique à fond peut gêner les passants et est dangereux pour votre audition…

Faites entretenir votre pot d’échappement !

Un pot d’échappement défectueux est extrêmement bruyant et est interdit à la circulation…

Lors d’arrêts prolongés, coupez votre moteur !

Un moteur qui tourne est un moteur qui fait du bruit, qui pollue et qui consomme…

N’écoutez pas trop fort votre baladeur dans les transports en commun !

Cela peut être dangereux pour votre audition et gêner les autres voyageurs. Ayez le réflexe de régler le volume à un niveau raisonnable. Et préférez les casques qui isolent du bruit extérieur, vous…

N’utilisez pas le baladeur lors de vos déplacements à pied ou à vélo en ville !

Vous pourriez avoir un accident car votre temps de réaction est extrêmement limité lorsque la musique couvre le bruit du trafic…

Ne klaxonnez pas de manière intempestive !

Utilisez l’avertisseur sonore uniquement quand c’est indispensable pour éviter un accident. Un usage excessif ou inapproprié est passible d’une amende selon le code de la route…

Ne trafiquez pas votre cyclomoteur !

Un cyclomoteur trafiqué est extrêmement bruyant et est interdit à la circulation. En outre, il peut s’avérer très dangereux…

Optez pour des pneus moins bruyants !

Lors de l’achat de nouveaux pneus, regardez les étiquettes, celles-ci indiquent les niveaux de bruit de roulement…

Optez pour une voiture peu bruyante !

Les véhicules qui font le moins de bruit en ville sont les véhicules à motorisation électrique ou hybride…

Passez les casse-vitesse en douceur !

Cela générera moins de bruit et ne détériorera pas vos amortisseurs…

Pensez au covoiturage !

Cela permet de diminuer le bruit par voyageur transporté…

Pensez au déplacement multimodal !

Laissez votre véhicule sur un parking relais pour emprunter les transports en commun ou le vélo pour les derniers kilomètres…

Préférez les transports en commun à la voiture ou au scooter !

Ils sont aussi source de bruit, mais bien moins bruyants que les véhicules individuels motorisés par voyageur transporté…

Privilégiez les modes de déplacement non motorisés (marche à pied, vélo) pour vos petits déplacements !

Ils sont silencieux, écologiques et également bons pour la santé…

Réduisez votre vitesse !

Diminuer votre vitesse de 50 à 30kmh permet un gain de 3 dB(A), soit l’équivalent d’une diminution du trafic de 50%…

Remplacez les « silent blocks » de votre moteur régulièrement !

Il s’agit de pièces en caoutchouc qui absorbent une partie des vibrations causées par le moteur et permettent ainsi de réduire les vibrations ressenties dans l’habitacle. Il faut les remplacer tous…

Respectez vos portières de voiture en évitant de les claquer !

Vous ferez également moins de bruit pour le voisinage…

Si vous êtes un inconditionnel du scooter, optez pour un modèle électrique !

Celui-ci générera aucune émission polluante et peu de bruit…

Téléphonez sans crier dans les transports en commun !

Le contenu de vos conversations n’intéresse pas forcément tout le monde…

Vidéo sur le bruit des deux-roues motorisés

L’impact des dispositifs d’échappement non homologués…