Programme de sensibilisation aux risques auditifs liés à l'écoute des musiques amplifiées

La mallette « Kiwi ? »

L’INPES estimait en 2008 qu’environ 10 % des jeunes de moins de 25 ans présentaient une perte auditive pathologique et que les expositions sonores abusives aux musiques amplifiées représentaient une des causes majeures de ce déficit auditif.

Dans le cadre d’une action cofinancée par l’ARS ÎdF, la Région Île-de-France, l’ANSES et l’association Agir pour l’audition, Bruitparif a pu déployer depuis l’année scolaire 2015/2016 un programme de sensibilisation aux risques auditifs à destination des collégiens et des lycéens, centré sur les pratiques d’écoute de musiques amplifiées, et reposant sur l’utilisation de la mallette pédagogique « Kiwi ? ».

Cette mallette de sensibilisation, mise au point par Bruitparif, contient 16 tablettes numériques comprenant des contenus pédagogiques (physique du son, échelles et ambiances sonores, appareil auditif, pathologies associées, conseils de prévention), des tests individuels de niveaux d’écoute, des questionnaires individuels relatifs aux pratiques d’écoute et une application d’estimation individuelle de doses de bruit cumulées au cours de différentes journées types (jour de semaine sans écoute de musique, jour de semaine avec écoute de musique, jour avec fréquentation de lieux musicaux, jour de week-end type), tenant compte notamment des durées et modes de transport ainsi que des pratiques musicales renseignés par l’élève lors du questionnaire.

Les résultats des tests d’écoute sont présentés aux élèves de façon individuelle au cours de la séance et un message adapté leur est délivré, articulé avec les supports pédagogiques présentés.

C:\Dropbox\illustrations pour Francilophone 21\classe.JPG

Séance de sensibilisation aux risques auditifs réalisée à l’aide de la mallette « Kiwi ? »

Les données d’exposition recueillies de manière anonyme sont télétransmises et viennent alimenter une base de données développée par Bruitparif. L’exploitation de celle-ci permet de travailler à l’évaluation des risques sanitaires associés aux comportements d’écoute. L’analyse des premières données collectées indique que de l’ordre de 37% des élèves présenteraient déjà des comportements d’écoute à risque, en dépassant les préconisations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) (dose à respecter de 75 dB(A) en moyenne sur 8 heures).

Il est donc primordial de sensibiliser les jeunes afin d’éviter la prise de mauvaises habitudes et de leur permettre de gérer leur capital audition tout en profitant des plaisirs de l'écoute !

La mallette « Kiwi ? » permet de démultiplier considérablement le nombre de mesures et la diffusion des messages de sensibilisation auprès des jeunes, les séances de sensibilisation pouvant être mises en œuvre aisément par les enseignants ou des animateurs pédagogiques sans nécessité la présence d’une personne de Bruitparif.

Au cours des années scolaires 2015/2016 et 2016/2017, le programme « Kiwi ? » s’est déployé dans plus d’une trentaine d’établissements et a d’ores et déjà permis de sensibiliser près de 2 000 jeunes.

Si vous souhaitez expérimenter la mallette « Kiwi ? » dans votre établissement, veuillez nous contacter via l’adresse kiwi « at » bruitparif.fr

A noter :

La mallette « Kiwi ? » a été récompensée par un Décibel d’or attribué par le Conseil national du bruit, dans la catégorie « santé et environnement ». Le prix a été remis à Bruitparif lors d’une cérémonie organisée le 5 décembre 2016.

remise du db or bdRemise du décibel d'Or à Bruitparif - De gauche à droite : Christophe Bouillon (Président du Conseil National du Bruit), Antoine Perez-Munoz (chargé de projet Bruitparif), Fanny Mietlicki (Directrice de Bruitparif), Marc Mortureux (Directeur général de la Prévention des Risques au Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer)

Documents