Les effets du confinement sur le bruit en Ile-de-France

11/05/2020

Bilan sur la totalité de la période de confinement

Les quelque 150 stations de mesure de Bruitparif (cf. http://rumeur.bruitparif.fr) déployées en Île-de-France ont permis de suivre les effets induits par le confinement décrété en raison de l’épidémie de covid19 sur l’environnement sonore au sein de la zone dense francilienne. Un silence inhabituel s’y est installé en lien avec les très fortes baisses des émissions sonores d’origine anthropique du fait de la diminution drastique des trafics routier, aérien et même ferroviaire, l’arrêt des chantiers et la fermeture de nombreuses activités et lieux festifs (bars, restaurants et établissements diffusant des sons amplifiés).

Le bilan téléchargeable ci-dessous rend compte des observations effectuées au cours des sept semaines complètes de confinement, entre le 18 mars et le 05 mai 2020. Le suivi a été arrêté avant le week-end prolongé du 8-10 mai précédant le lundi 11 mai, date de démarrage officiel de la phase de « déconfinement ».

Les résultats y sont présentés selon les typologies d’exposition dominante à une source de bruit : trafic routier, trafic aérien, trafic ferroviaire, activités humaines au sein de quartiers animés, chantiers.

DOCUMENTS
Voir les autres contenus de la section Actualités Bruitparif.