Le dispositif de surveillance du bruit

Dans le cadre de l’action SURVOL intégrée au plan régional santé environnement, Bruitparif a mis en place un dispositif de surveillance et d’information sur le bruit autour des plateformes aéroportuaires franciliennes de Paris-CDG, de Paris-Le Bourget et de Paris-Orly. Ce dispositif se veut complémentaire au réseau de mesure exploité par Aéroports de Paris ainsi qu’aux cartographies réglementaires établies dans le cadre des Plans de Gêne Sonore (PGS) et des Plans d’Exposition au Bruit (PEB).

Les principaux objectifs recherchés sont de :

Le dispositif repose sur le déploiement de stations expertes de mesure permanente et sur la réalisation complémentaire de vastes campagnes de mesure au sein des zones d’étude retenues.

Les stations expertes de mesure permanente

Bruitparif a sélectionné des stations de mesure de classe métrologique 1 et dotées de fonctionnalités expertes de détection de la direction de provenance du bruit à l’aide d’une antenne acoustique (stations de type Rion NA37). Ces stations peuvent être déployées en terrasses de bâtiment, sur des socles béton au sol ou être intégrées dans des sonopodes©, mobiliers urbains conçus spécifiquement par Bruitparif, lorsque le raccordement au réseau électrique n’est pas possible.

https://survol.bruitparif.fr/survol/images/sonopode.png

24 stations expertes de ce type ont à ce jour été déployées au sein des zones d’étude dans le cadre du dispositif Survol.

Pour la zone d’étude Nord : 16 stations

Pour la zone d’étude Sud : 8 stations

Les campagnes de mesure

2009-2010 : première campagne

Une première grande campagne de mesure a été réalisée par Bruitparif sur les années 2009-2010 au sein des zones d’étude sur 68 sites (45 sites en zone Nord, 23 sites en zone Sud). Chaque site a fait l’objet d’une ou de deux mesures, chacune de 24 heures consécutives, en fonction des configurations de survols impactant le site considéré. Une seule mesure a été effectuée si le site n’était survolé que dans une seule configuration (atterrissage ou décollage), deux mesures si le site était survolé dans les deux configurations. En tout, 112 mesures d’au moins 24 heures consécutives ont été réalisées.

Des fiches de résultats établis par site et pour chacune des configurations renseignées ont été produites et sont fournis pour chaque site au sein de la plateforme Survol.

Des résultats consolidés sur l’ensemble des sites de la campagne de mesure sont également disponibles au sein du rapport publié en 2014 « Rapport - Dispositif de surveillance renforcée autour des grandes plateformes aéroportuaires franciliennes – 2014 ».

2018 : une campagne de grande envergure

Une nouvelle campagne de mesure de grande ampleur s’est déroulée à l’été 2018.

Le mode opératoire a fortement progressé depuis la campagne de 2009/2010, puisque la campagne de 2018 a pu être réalisée simultanément, sur une durée d’un mois, sur l’ensemble des sites au sein de chacune des zones d’étude. Alors que les mesures de 2009/2010 avaient été essentiellement assurées au moyen du véhicule laboratoire de Bruitparif, elles ont été réalisées en 2018 via la pose de coffrets de mesure sur du mobilier urbain, principalement des poteaux d’éclairage public.

La campagne a été réalisée en deux vagues, la première au sein de la zone nord (entre le 9 juin et le 8 juillet 2019) et la seconde au sein de la zone sud (entre le 23 août et le 25 septembre 2018).

Elle s’est articulée autour d’une exploitation spécifique des 22 stations permanentes de surveillance du bruit aéroportuaire de Bruitparif alors opérationnelles (15 au sein de la zone nord et 7 au sein de la zone sud) et de la réalisation de mesures complémentaires d’une durée d’un mois sur 59 sites (36 au sein de la zone nord et 23 au sein de la zone sud). Le laboratoire d’ADP a également fourni les données produites par ses 35 stations de mesure situées au sein de la zone d’étude (28 en zone nord et 7 en zone sud) et les indicateurs de bruit calculés ont été intégrés dans l’analyse et la synthèse des résultats.

Les mesures ont donc concerné 116 sites répartis sur 93 communes d’Île-de-France.

Des fiches de résultats établis par site et pour chacune des configurations renseignées ont été produites et sont fournis pour chaque site au sein de la plateforme Survol.

Des résultats consolidés sur l’ensemble des sites de la campagne de mesure sont également disponibles au sein du rapport publié en 2019 « Rapport – Résultats des mesures de bruit aérien réalisées en 2018 dans le cadre de l’action SURVOL du PRSE3 ».

Voir les autres contenus de la section Observatoire des zones aéroportuaires.