La perception des effets du bruit sur la santé

L’exposition au bruit n’est pas sans impact sur la santé. La population francilienne en est convaincue et l’a même, pour une proportion non négligeable, déjà éprouvé.

La perception des risques pour la santé induits par l’exposition au bruit

Il est beaucoup plus fréquent d’admettre que les bruits présentent un risque sanitaire pour les autres que pour soi-même. Ainsi, le risque pour la population en général serait plutôt élevé (66%), voire très élevé (16%). Mais, pour soi-même, le risque encouru serait bien moindre : 51% évoquent un risque plutôt faible, voire très faible (15%).

En population générale, le risque est donc perçu comme plutôt élevé (82%). Pour soi-même, le risque encouru est perçu comme plutôt faible (66%).

Au final, la moitié des Franciliens (51%) jugent le risque sanitaire élevé en général mais faible pour eux. La situation inverse n’est quasiment jamais rencontrée (2%). 32% des personnes interrogées perçoivent un risque élevé, pour elles-mêmes comme pour l’ensemble de la population, tandis que, pour 16% des Franciliens, le risque est négligeable aussi bien pour eux-mêmes que pour les autres.

Les risques encourus sont plus élevés en population générale que pour soi-même

D’après vous, pour la santé de la population en général, le bruit représente un risque… ?

Pensez-vous courir vous-même un risque d’être affecté par des problèmes de santé dus en partie au bruit ?

Champ : ensemble de la population, en %

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016


Une typologie du risque d’être affecté par des problèmes de santé dus au bruit

Champ : ensemble de la population, en %

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016

La perception des risques sanitaires induits par l’exposition au bruit dépend, en partie de l’âge : plus l’enquêté est âgé et plus il tend à accepter le principe d’une nocivité pour la population en général tout en le réfutant pour son propre compte : 64% des plus âgés sont dans cette configuration, contre 39% des plus jeunes.

Typologie du risque ressenti : analyse en fonction de l’âge

Champ : ensemble de la population, en %

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016

L’effet concret des bruits sur la santé des Franciliens

Concrètement, 4 personnes sur 10 qui résident en Ile-de-France disent avoir déjà ressenti les effets du bruit sur leur santé (41%). Les ouvriers (50%), les agriculteurs, commerçants et artisans (49%) ou encore les membres des professions intermédiaires (46%) sont les groupes socioprofessionnels les plus concernés. Les femmes seraient plus touchées que les hommes (45% vs 37%) et les habitants de l’agglomération parisienne plus que les autres (42% vs 36%).

Avez-vous déjà ressenti personnellement les effets du bruit sur votre santé ?

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016

Dans le détail, sept atteintes possibles ont été étudiées et leur occurrence peut s’avérer assez élevée. Selon les cas, de 17% à 29% de la population en moyenne dit « souvent » ou « très souvent » en souffrir.

La fatigue (29%) et l’irritabilité (28%) sont les signes les plus fréquemment décrits. Un Francilien sur quatre reconnaît des effets sur la qualité de son sommeil. 23% évoquent le besoin de parler plus fort et 22% des difficultés de concentration ou d’apprentissage.

Le bruit serait à l’origine de maux de tête pour 20% des personnes enquêtées et 17% se disent concernées par des troubles auditifs.

A quelle fréquence, avez-vous déjà ressenti les effets suivants du bruit sur votre santé ?

Champ : ensemble de la population, en %

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016

Près d’une personne sur deux (49%) a déjà fait un examen de contrôle de son audition, le plus souvent entre 1 et 5 ans auparavant (52%, Tableau 21). 23% des personnes contrôlées l’on fait plus récemment et 25% depuis plus de 5 ans.

A quand remonte cet examen de contrôle de votre audition ?

Champ : ensemble de la population ayant déjà réalisé un examen de contrôle de l’audition, en %

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016

Au final, sur l’ensemble de la population, 25% de l’ensemble de la population a eu un contrôle entre un et cinq ans auparavant ; 11% l’ont fait plus récemment et 13% depuis plus de cinq ans.

A quand remonte cet examen de contrôle de votre audition ?

Champ : ensemble de la population, en %

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016

La qualité ressentie de l’audition est plutôt bonne : une personne sur deux qualifie son audition de « normale » et 35% la jugent bonne ou très bonne. Les plus jeunes sont les plus enclins à s’en féliciter : 48% estiment que leur audition est bonne ou très bonne par rapport aux gens de leur âge.

Par rapport à votre âge, comment qualifieriez-vous votre audition ?

Champ : ensemble de la population, en %

Source : Etude CREDOC pour Bruitparif, 2016