• English
  • Français


Actualités

Des revêtements moins bruyants sur le périphérique

Des revêtements moins bruyants sur le périphérique
En direct - 26/07/2012
La dernière semaine de juin, les services de la voirie et des déplacements de la ville de Paris ont procédé au remplacement du revêtement de chaussée entre la Porte de Vincennes et le Pont de Lagny. Sur l’ensemble des voies et bretelles d’accès de cette section du périphérique, deux enrobés acoustiques de dernière génération sont en train d’être expérimentés. Partenaire de l’opération, dans le cadre du projet européen Harmonica, soutenu par Life+, Bruitparif a installé 5 stations de mesure pour évaluer l’efficacité de la solution.
La première a été installée au niveau du terre-plein central (à proximité directe du trafic routier) et les 4 autres en façade d’immeubles riverains du boulevard périphérique. L’une d’entre elles située hors du périmètre de l’expérimentation servira de « témoin » pour évaluer l’efficacité du dispositif.
 
Les relevés faits sur ces stations avant le démarrage des travaux viennent confirmer les niveaux de bruit très élevés et omniprésents qui préexistaient pour les riverains les plus proches du boulevard périphérique. Pour les 4 stations en situation « riverains », les niveaux qui ont été enregistrés sont ainsi compris entre 76 et 83 dB(A) pour l’indicateur Lden et entre 70 et 77 dB(A) pour l’indicateur Ln selon les emplacements, soit des niveaux qui excèdent de 8 à 15 dB(A) les valeurs limites réglementaires.
 
L’efficacité liée au changement de revêtement va pouvoir être évaluée à proximité de la source (à partir des données de la station située sur le terre-plein) et en situation d’exposition des riverains (à partir des données des stations situées en façade d'immeubles).
 
Les premières observations faites sur les stations au cours du premier mois après la pose des nouveaux revêtements semblent très encourageantes avec des diminutions constatées des niveaux sonores de l'ordre de 9 dB(A) à proximité de la source et de l'ordre de 3 à 5 dB(A) en façade des immeubles. Mais il est nécessaire de poursuivre l'analyse et le suivi pendant plusieurs mois afin de vérifier que les performances acoustiques des nouveaux revêtements résistent bien à la charge très importante de trafic du boulevard périphérique.
 
Rendez-vous donc à l’automne, trois mois après le début de l’expérimentation, pour un premier bilan chiffré de l’efficacité de l’opération.
 
Retenez la date du 24 avril 2017
Evénement - 14/04/2017
La Commission européenne organise une grande...
Présentation des cartes stratégiques du bruit du Grand Paris
Bruitparif - 30/03/2017
Patrick Ollier, Président de la Métropole du...