• English
  • Français


Actualités

L'acnusa publie son rapport d'activité

L'acnusa publie son rapport d'activité
À lire - 14/03/2012
Au terme du mandat confié à la moitié du collège actuel de l’Autorité et de sa Présidente, l'Acnusa vient de publier son rapport d'activité 2011.
L'année a notamment vu la mise en place d'un groupe de travail national sur les vols de nuit, réunissant des représentants des professionnels de l’aéronautique, des élus et des associations. Des travaux qui devraient permettre de disposer, à l’automne 2012, d’un état des lieux partagé et d’analyses des impacts économiques et des bénéfices environnementaux de différentes mesures envisageables" lit-on dans le rapport.

En matière de réparation, les choses progressent de manière régulière et plutôt consensuelle : ainsi, en 2011, en complément du dispositif d’aide à l’insonorisation, ont été instituées des enveloppes d’aide supplémentaire pour l’installation ou la rénovation des systèmes de ventilation et pour l’isolement acoustique des toitures. La prise en charge à 100 % des travaux d’insonorisation à compter du 28 décembre 2011 et jusqu’au 31 décembre 2013 devrait par ailleurs réduire l’un des principaux freins résiduels d’accès au dispositif, le coût des travaux qui restait à la charge du riverain.

Néanmoins, le bilan est nettement moins positif sur les mesures actives de réduction des nuisances. La réduction du bruit à la source dépend de ruptures technologiques qui, au mieux, ne laissent espérer des nouveaux avions qu’à l’horizon 2025. Le relèvement de l’altitude de transition, étape indispensable pour un relèvement significatif des altitudes d’arrivée, et la généralisation des descentes continues n’ont pas progressé en six ans. Sous l’impulsion de l’Union européenne, ce dossier est fort heureusement relancé à l’horizon 2013. De même, en six ans, la gêne ressentie n’est toujours pas mieux prise en compte par la réglementation, que ce soit en intégrant des indices événementiels d’émergence ou de fréquence des survols.

Quant au débat sur la classification actuelle des avions en groupes acoustiques et son inadaptation à traduire le bruit ressenti par les riverains, il s’amorce seulement.

Par ailleurs, l’Autorité recommande que, à l’avenir, les études d’impact conduites dans le domaine du transport aérien intègrent et évaluent simultanément ces deux problématiques de façon systématique, afin de permettre aux décideurs de bénéficier d’un maximum d’indicateurs objectifs.

L’Autorité demande également qu’une étude multi-exposition soit réalisée par les gestionnaires d’aéroport pour les zones définies par les plans de gêne sonore des aéroports acnusés.
 
Source : Acnusa
 
Télécharger le rapport d'activité
Appel à candidature pour le Conseil scientifique
Bruitparif - 12/09/2014
Le Conseil d’administration de Bruitparif a...
Bruitparif partenaire de l'édition 2014 d'Inox Park
En direct - 04/09/2014
Les Oreilles et ses partenaires (France Acouphènes, JNA,...
De nouveaux outils pour informer et lutter contre le bruit
Bruitparif - 03/07/2014
Deux observatoires de statut associatif - Bruitparif pour la...
La proposition de loi relative aux ondes électromagnétiques finalement adoptée au Sénat
Ondes électromagnétiques - 01/07/2014
Les sénateurs ont adopté, le 26 juin, la proposition...